Vers une Steam-music...

Où l'on parle musique.
Avatar de l’utilisateur
Marquise A.None.V
Messages : 1097
Inscription : 30 janvier 2011, 20:48
Localisation : Le Chaos

Re: Vers une Steam-music...

Message par Marquise A.None.V » 03 août 2011, 07:54

LyRem a écrit :Bonjour,
Effectivement nous avons chacun(e) notre vision!
Pour moi il n'y a pas de genre spécialement appropriés pour la "Steam Music" parce-ce que nous vivons déjà dans un monde qui a un bon nombre de styles (Jazz, éléctro, rock, rap etc...). Et je trouve ça fort intéréssant de se dire que finalement TOUT est "Steampunkisable"! Cela permet de ne pas se fermer sur un seul genre et d'avoir une richesse musicale plus grande!




Très bien dit...Bravo...
Et mon poing traversa vos entrailles...Vous voila chiens et chiennes...

I Wake up
and I see
the Face of the Devil
and I ask him,
"What time is it?"
And he says,
"How much Time do you want?"
WeldFord
Messages : 166
Inscription : 20 septembre 2010, 18:41

Re: Vers une Steam-music...

Message par WeldFord » 31 août 2011, 16:34

Gambitux a écrit : Je m'explique : Regardez Abney Park, ils ont un super look steam avec un beau micro à vapeur en prime, et leurs chansons racontent nombre de belles histoires dont rêvaient nos ancêtres les petits enfants du XIXe. Jusque là, tout va bien. Mais écoutez leur musique : il s'agit juste...de rock et d'indus, rien de steampunk dans tout ça. En somme, on colle à un style de musique étranger au steampunk un look vestimentaire, des paroles et volontiers un univers qui en font partie.
Et pourtant oui, ce groupe est classé dans les groupes dits de "musique steampunk", voyez plutôt.

Tandis que si vous regardez plutôt The Clockwork Quartets (oui ça sent le déjà-dit, non je ne fais pas de pub...enfin si peu...:roll:), ils ont non seulement le look, les paroles, mais ce qu'il y a de vraiment steam chez eux se ressent dans la musique. On ressent des influences de musiques de l'époque dans les rythmes (The Watchmaker Apprentice), dans les instruments employés (banjo, accordéon, violon, viole,...), et à eux seuls les instruments parviennent à donner une atmosphère qui justifie l'orientation du groupe.
Non pas que je me sente obligé de défendre Abney Park mais, quand même. :D

Les résumer à du rock ou de l'indus c'est bien loin de la réalité à mon avis...
Il suffit de voir tous les instruments utilisés : violon, mandoline, banjo, piano, darbuka, accordéon, harmonica, bouzouki, bağlama (ça c'est le nouveau jouet du Capitaine !), Ukulélé... et pour le dernier album une trompette, un trombone et un violoncelle sont venus les rejoindre.

Bon d'accord il y a des lignes de basse sur quasiment tous les morceaux (enfin ici il joue aussi d'un autre instrument dont je ne connais pas le nom), des solos de guitare au milieu de chants tribaux (ce que j’apprécie beaucoup), avec souvent celle-ci qui vient ponctuer en fond la mélodie (comme dans Airship Pirates) et c'est, pour moi, ce qui donne le côté Steampunk justement !
Il y a aussi des morceaux purement rock-indus c'est vrai (The Clockyard ou Fight or Flight).
Toutefois je citerais une très bonne critique du dernier album (la seule, vous allez me dire) :
Franchement de tout ce que j’ai pu écouter, ce sont ceux qui pratiquent la fusion la plus extrême. Passer d’une rythmique typique années 30 à des bits électro relève de la performance, et tout cela se fait curieusement avec un naturel qui laisse songeur.
Oui il y a de l'éléctro aussi, plus présente dans des morceaux comme I've Been Wrong Before ou Building Steam et les 3 se mélangent à la perfection (The Emperor's Wives) !

Et c'est grâce à cette "fusion" que j'entre dans leur univers. En écoutant leur musique j'imagine parfaitement les dirigeables pirates, toutes sortes d'engins de locomotion à vapeur, des cités victoriennes, des mondes exotiques...
Encore une fois, c'est aussi ça (en dehors des paroles et du look) qui en fait un groupe Steampunk.

C'est aussi le cas avec Vernian Process, The Cog is Dead, Spiky et bien d'autres... mais on arrive à un autre point : chacun à sa vision du Steampunk (et ça rejoint le sujet dont on parle) .
Pour moi c'est beau et joyeux, un monde où tout est possible, avec Vernian Process on est plus dans le coté sombre de la machine, avec The Cog is Dead dans un Steam'Far-Ouest sans oublier Spiky qui qualifie lui-même sa vision de "sombre et martiale". Et chacune de ces visions se retranscrit dans la musique, ce qui donne à chacun des artistes un style et un univers particulier.

Si il faut une conclusion ce serait celle là : tant qu'il y aura différentes visions du Steampunk (et j'espère qu'il y en aura toujours) , il y aura différentes "musiques Steampunk". Et comme il en faut pour tous les gouts, c'est à chacun de trouver sa musique qui lui correspond. Ainsi il n'y aura jamais de musique Steampunk uniformisé, de style classifié et codé car l'univers Steampunk est riche et admet beaucoup plus qu'un seul genre de musique.

Voilà mon avis sur la question ;)
Avatar de l’utilisateur
Cardenov
Messages : 31
Inscription : 19 septembre 2011, 11:11

Re: Vers une Steam-music...

Message par Cardenov » 29 septembre 2011, 10:04

Zildjian a écrit :Voilà, je vois qu'on parle énormément dans ce coin là de musique SteamPunk.
Ce qu'est le steampunk, je pense l'avoir bien compris, jusqu'ici, tout va plus ou moins bien, et pas de problème.

La où la question me chiffonne, c'est : comment pourrait-on définir la musique steampunk? Cela a-t-il rapport aux thèmes développés dans les chansons (notamment sous forme de concept album racontant une histoire typique steampunk ?), rapport aux instruments utilisés, qui pourraient s'inscrire dans un univers steampunk, par rapport au style de musique proche des années victoriennes et remis au gout du jour, rapport au visuel du spectacle en concert...?

Si quelqu'un pouvait enflammer à nouveau le gaz de ma lanterne... =)
J'ai la même interrogation... Qu'est-ce qu'une musique Steampunk... ?!?!?
J'ai composé un truc il y a quelques mois que j'ai intitulé "Steam" mais qu'il y a-t-il de steampunk dans ma compo ? Je n'en sais absolument rien... Ce qui est sur, c'est qu'elle a été composée pendant la lecture d'un bouquin de PK Dick "Docteur Futur". Il est steampunk PK Dick ? Argh!!! tout cela est bien trop compliqué !!!!!!

http://steampunk.fr/viewtopic.php?f=6&t=5081
"Tout ce que nous voyons ou croyons n'est qu'un rêve dans un rêve".
E.A. Poe
http://www.mobilis-in-mobile-miniatures.com/
Avatar de l’utilisateur
Theobias
Messages : 599
Inscription : 03 septembre 2009, 10:47
Localisation : Exposition Universelle de Paris 1900

Re: Vers une Steam-music...

Message par Theobias » 29 septembre 2011, 23:09

Bon je vais apporter une brique à l'édifice. Il y a une musique Steampunk contemporaine, et, important qui se revendique comme telle. D'Abney Park en passant par le Dr Steel et autres Clockwork Cabaret, Vernian process etc, etc... Ces groupes dans des registres et styles musicaux différents avec des instruments électriques ou non, et de par leur choix de textes, de prestations scéniques (costumes,décors), de leurs clips vidéos sont dans la mouvance Steampunk. Ensuite on adhère ou pas, on apprécie ou pas mais on ne peux leur retirer qu'ils jouent et souvent vivent "à la Steampunk"....

De l'autre côté on a un genre littéraire qui a tout déclenché et qui généralement prends pour cadre une portion de l'histoire qui va grosso modo et à la louche de 1800 à 1900 en débordant de part et d'autres de cette ligne de temps.

Et là on a des bases très intéressante en musique sur ce qui existais à cette époque. De la musique populaire en passant par la musique classique et les prémisses de la musique moderne, du jazz, plus les instruments nouveaux de l'époque et surtout la possibilité de les enregistrer il y a un formidable réservoir de sources d'inspirations musicales pouvant coller à l’atmosphère Steampunk que l'on recherche, que ce soit en écrivant, en bricolant ou durant un jeu de rôle parmi tant d'autres choses.

J'aime le son moderne des groupes contemporains précités mais aussi les vieux sons que j'écoute le plus souvent au travers de radios sur le net, sur YouTube et consorts ou mon préféré, Internet Archives (http://www.archive.org/details/78rpm, http://www.archive.org/details/cylindertransfer) J’achète aussi ou chine quelques galettes de vinyles aussi que je pose dur un crin crin dernier cri.... voir des CD (si, si cela existe)

Et pour mon cas personnel cela me suffit pour être dans l'ambiance. cette musique là est Steampunk car si mon avatar avait existé c'est surement cela qu'il aurait entendu.... ;)
Theobias de Balzanans

"Non nova sed nove"
Merle
Messages : 4659
Inscription : 18 décembre 2010, 12:52
Localisation : In a bar, under the sea
Contact :

Re: Vers une Steam-music...

Message par Merle » 30 septembre 2011, 00:02

Cardenov a écrit :J'ai la même interrogation... Qu'est-ce qu'une musique Steampunk... ?!?!?
Je pense que si on prend la peine de lire les 10 pages de ce topic (ça se répète beaucoup, ne vous en faites pas, ça va assez vite), on peut comprendre ce que c'est.

Sinon, je suis à deux doigts de fermer ce topic, parce que Theobias a posté une réponse (déjà donnée, mais peu improte) à laquelle il n'est quasiment besoin de rien ajouter. Et comme la plupart des posts à suivre ne va que faire dans le redondant...

- les groupes dans une démarche globale (pas juste un titre ou un clip, mais un travail de fond visuel + scène + paroles + recherche musicale).
- la musique dite “d'époque”.
- les sensibilités personnelles.
- non, ce n'est pas une affaire de style musical.
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
Avatar de l’utilisateur
Theobias
Messages : 599
Inscription : 03 septembre 2009, 10:47
Localisation : Exposition Universelle de Paris 1900

Re: Vers une Steam-music...

Message par Theobias » 30 septembre 2011, 10:18

Ben je dirais qu'en effet c'est "vachement" bien résumé :p Pas une fausse note!
Theobias de Balzanans

"Non nova sed nove"
Spiky
Messages : 1271
Inscription : 10 septembre 2009, 01:57
Localisation : France
Contact :

Re: Vers une Steam-music...

Message par Spiky » 02 octobre 2011, 10:18

Contre la fermeture de ce topic, parce que de nouveaux membres apportent sans cesse la pierre à l'édifice.

D'ailleurs Théobias l'a évoqué, mais on en a pas franchement parlé : Le support.

Il y a une évolution, du Phonographe (bon je ne cite même pas le Phonautographe car c'est plus une expérimentation que quelque chose qui s'est vraiment répandu) avec le vinyl, puis la cassette, et ensuite la numérisation des supports via le CD puis pire encore avec le MP3.

Dans une uchronie Steampunk, est ce que la musique serait numérisée ? Ou garderait on les supports analogique ? Qu'est ce qui caractérise davantage la musique steam en terme de support ? (Bon certains vont répondre sans conteste le vinyl) et en terme de fabrication (Micro à lampe ? à Ruban ? Dynamique ?).

C'est vrai qu'on parle davantage de la réalisation et la reproduction de la musique dans ce cas là, on peut penser que ça va avec (ou pas d'ailleurs).
MODERATION PHONAUTOGRAPHE.
"Evil is just a question of point of view..."

http://www.spiky.fr
http://www.facebook.com/www.spiky.fr

TOUTE LA MUSIQUE STEAMPUNK SUR LE PHONOGRAPHE.
Avatar de l’utilisateur
Theobias
Messages : 599
Inscription : 03 septembre 2009, 10:47
Localisation : Exposition Universelle de Paris 1900

Re: Vers une Steam-music...

Message par Theobias » 02 octobre 2011, 22:40

Bien vu!!!

entre 1878 et 1887 c'est le cylindre qui est roi ensuite aux alentours de 1900 c'est le disque (pour rappel le microsillon moderne arrive dans les années 50!!)

Le cylindre à eu un essor considérable avant d'être battu par le disque, en qualité sonore mais pas en taille. Moi j'aime bien l'idée d'un mini cylindre avec son mini lecteur à mécanisme d'horlogerie, sorte de "walkman" avant l'heure (les disques eux avaient le mikiphone dont je parle dans un post sur le forum)

>>> http://steampunk.fr/viewtopic.php?f=8&t ... abb#p73370
Theobias de Balzanans

"Non nova sed nove"
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: Vers une Steam-music...

Message par Antoine Jolivet » 02 octobre 2011, 23:00

J'embraye avec le post de Spiky concernant la partie "technique" de la musique dans une uchronie Steam.

C'est incroyable ce que les choix de départ concernant l'évolution ou non de certaines technologies entraînent dans ce domaine.

Exemples non limitatifs :La vapeur et les mouvements d'horlogerie constituent la base de la technologie, l'enregistrement se fera essentiellement analogiquement, et même acoustiquement, via cornet, membrane et stylet vibrant dans une matière molle solidifiable (cire, gomme-laque, celluloïd, chocolat etc...) Historiquement, ce sont bien les premières étapes du phonographe et du gramophone.

On fait intervenir l'électricité, télégraphe et téléphone : l'enregistrement peut commencer à être enregistré-reproduit électriquement, via des microphones et écouteurs à cristaux (charbon, silicium, quartz...), amplifié sommairement par l'intensité du courant qu'on applique à l'installation
Image
("microphonographe" du suisse François Dussaud).

L'enregistrement magnétique aussi devient possible (télégraphone de Poulsen, sur fil d'acier - magnétophone AEG sur bande de papier recouverte d'oxyde de fer...) On est toujours dans l'historique, là.

Une autre voie qu'il me semble intéressante d'explorer : La machine à différence de Babbage, toujours mécanique, a considérablement progressé. Les informations seraient codées en logique binaire sur de longs rubans d'acier perforé, donnant naissance à de colossaux appareils du style du Blatnerphone,

Image

Ou un hybride des deux via une conversion analogique/numérique, dont le résultat serait un signal modulé gravé, lui, analogiquement, sur disque ou cylindre (mais on entre dans le domaine du fantasme, bien que des recherches aient été entreprises, si ma mémoire est bonne, dès les années 30-40...)

Ou plus tordu encore : une analyse des sons par les méthodes de Fourier, et la reproduction des sons enregistrés sous forme de calculs, d'équations et d'intégrales, par une combinaison de lames vibrantes...

Quoi qu'il en soit, il serait étonnant que le laser ait fait son apparition, et donc pas de CD ou DVD...

A moins que, à l'image des héros de Rabelais, on ne soit parvenu à "geler" les sons dans une sorte de glace...

J'espère n'avoir pas été trop long, et que les vrais physiciens me pardonnent les audacieux raccourcis. N'hésitez pas à me corriger si j'ai dit une bêtise ! ;)
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Mekaniak
Messages : 213
Inscription : 23 août 2011, 16:12
Localisation : Montréal, Québec

Re: Vers une Steam-music...

Message par Mekaniak » 01 novembre 2011, 23:53

Pour moi, la "steam-music" subit le même sort que le steampunk en général : Il a du mal à être "classé", "rangé", "organisé" dans une catégorie au frontières non-floues.

Mais pourquoi vouloir le classer le steampunk??? Ce "style", ce "genre" est extrêmement intéressant car il est libre. Ce qui signifie que chaque créateur peut venir d'une école ou d'une autre (steampunk historique, steampunk post-apo genre Bioshock, même le steampunk médiéval avec les Royaumes d'acier et leurs automates à vapeur en plein monde d'Heroic fantasy...) impose ses propres limites, crée son style propre de steampunk!

Pour le rappel, le steampunk est né de la volonté K. W. Jeter, qui justement *détestait les styles et autres étiquettes*, de voir avec une simple boutade s'il pouvait créer un nouveau genre.

Et c'est la manière dont il fut créé qui rend le steampunk intéressant; on mais à la fois une étiquette qui paraît très précise et marginale, accessible qu'aux initiés/geek/connaisseurs; mais en fait, on est libre de modelé notre propre image du steampunk ...

Pour ma part, le steampunk va de Bioschock, savant mélange de post-apo et de steam classique, aux Royaumes d'acier à l'opposé car étant clairement médiéval à tendance steam, en passant par les classiques tels Retour dans le futur, Jules Verne certaines fantaisies victoriennes.

Le steampunk est la rencontre de l'historique, de la science-fiction et de la fantaisie. L'explosion ainsi créée ne permet-elle pas d'imaginer notre steampunk comme on le désire??? L'imagination n'a aucune limite...

Pareil pour la musique, de Dr Steel à la musique d'époque, tout ça peut-être considéré comme steam, non??

Voilà.
"Pour chaque erreur attribuée à la machine, il y a au moins deux erreurs commises pas l'homme."
- Citation préférée de l'ingénieur steampunk et du programmeur moderne
Répondre

Revenir à « Le Phonautographe »