Le steampunk est partout! Trop partout...

Où l’on débat et discute sur des sujets divers autour du steampunk.
Avatar de l’utilisateur
Julien
Messages : 38
Inscription : 05 mai 2013, 17:40

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par Julien » 08 mai 2013, 19:02

TinchO a écrit :Goth et Steam n'ont pour moi stricvtement rien à voir.
Manquerait plus qu'on nous prenne pour des suicidaires défraîchis, scarifiés et trop DARK, quoi :roll:
Rhooooooooo, le gros cliché sur le milieu gothique... >< Et les rappeurs, ce sont des voleurs, trafiquants de drogues qui s'amusent à s'assassiner les uns les autres dans les rues...

Le Gothique est un mouvement culturel essentiellement artistique avec sa musique et un certain nombre de références visuelles. Parmi les centres d'intérêt des goths, leurs influences, on trouve l'Histoire (en particulier le XIXème siècle), le Romantisme littéraire, le fantastique et la fantasy. Plusieurs de ces critères se retrouvant également dans le Steampunk.
Par contre, il y a deux grandes différences majeurs entre les deux courants :
1 - Les Goths s'intéressent à la mort et au surnaturel, pas les Steampunks.
2 - Les Steampunks s'intéressent à la mécanique et aux sciences, pas les Goths.
On pourrait presque dire que les Goths sont des Littéraires/Artistes et les Steampunks des Scientifiques/Techniciens; les deux n'étant pas incompatibles, mais se complétant, avec de nombreuses interactions.

Vous comprenez maintenant ma phobie des étiquettes; elles limitent et compartimentent tout ! :x
Donc oui, le Steampunk est partout car l'Homme est partout ! Et dans chaque chose que l'Homme fait, il y a des éléments qui peuvent être rattachés à tel ou tel courant sans même qu'il s'en rende compte. Je suis même certain qu'il y en a plusieurs parmi vous qui ont écrit dans leur présentation : "j'étais Steampunk avant de savoir comment ça s'appelait".

Note : J'ai été doublé par une réponse quasi similaire. Faudrait que j'apprenne à écrire plus vite... :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
anton
Messages : 142
Inscription : 05 février 2013, 16:07
Localisation : Isére, Forez, Velay ...

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par anton » 08 mai 2013, 19:22

J'aime beaucoup la réflexion de Hauteclaire, cependant, Julien, sauf ton respect, je trouve que tu te contredit : tu pose des clichés comme des caractéristiques :

"1 - Les Goths s'intéressent à la mort et au surnaturel, pas les Steampunks. 2 - Les Steampunks s'intéressent à la mécanique et aux sciences, pas les Goths." Dis tu?

Tu est en train de fouler au pied les mythes auxquels les "lovecraftiens" accordent une belle place, il en est de même pour les fées (vertes), les alchimistes et les chasseurs de trolls (et de lapins adultes) ou de kraken qui ne renient sans doute pas le surnaturel. Pour terminer, les êtres biomécaniques et autres automates ressuscités par la technologie, eux, ne font ils pas, ici, écho a la mort ?

Pour les goth, pardonne moi de ne pas avoir de contre-argument, je te laisse le bon soin de les trouver.
« Les rêves ont été créés pour qu'on ne s'ennuie pas pendant le sommeil. » Pierre Dac
« La question est celle-ci : d'où vient l'homme ? Où va l'homme ? Je la résous triomphalement en disant : l'homme va et vient dans la nuit. » Emile Zola
Dame Bess
Messages : 644
Inscription : 08 juillet 2012, 22:25
Localisation : Le Paris de la Belle Epoque

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par Dame Bess » 08 mai 2013, 19:31

J'aime bien ta vision du gothique et du steampunk comme deux facettes d'une même pièce. Pour ma part j'avais plutôt tendance à les voir comme des mouvements successifs, chacun comme un reflet d'une tendance dominante de son époque. Le gothique littéraire naît vit et meurs entre 1764 et 1817 grosso modo, alors qu'on vivait dans un monde de gros bouleversements sociaux, de guerre européenne et de révolutions; la révolution industrielle est encore balbutiante et le début de siècle est définitivement noir. Tout comme le romantisme, le passé (plus particulièrement l'époque médiévale, revalorisée) paraît bien plus attrayant, parce qu'on ne voit pas encore les possibilités techniques à venir. Quand l'anticipation vernienne qui donnera le rétro-futurisme arrive, la période la plus difficile est passée, la famine est éradiquée, la science a montré qu'elle pouvait apporter de grandes choses concrètes, alors qu'elle était surtout théorique avant. D'où cet espoir immense vers un avenir meilleur - parce qu'on a quand même conscience que le monde est bien gris. Et aussi probablement parce que le monde est trop transformé pour qu'on puisse croire dans la possibilité de revenir à ce passé fantasmé.
Je connais mal le "goth" actuel, je ne me hasarderai donc pas à faire une quelconque comparaison, mais il me semble que si les deux sont tout aussi ancrés dans le XIXème siècle, ils sont porteurs de valeurs foncièrement différentes.
Par ailleurs, ce n'est pas parce qu'on fait du steam qu'on s'intéresse à la science et qu'on ne fait pas de fantasy, cf des bouquins comme Les enchantements d'ambremer et autres, mais le débat a déjà été amplement traité dans le Petit Vaporiste sur la magie. De même, gothique n'est pas du tout égal à explication surnaturelle, toute une moitié du gothique littéraire consiste justement à montrer une explication tout à fait scientifique d'une situation en apparence inexplicable. Le gothique se définit pour moi, plus que comme l'antithèse du steam, surtout comme l'antithèse du courant romantique (d'où son petit surnom, le romantisme noir); ici ce n'est plus le héros et la quête amoureuse qui est au centre du fonctionnement littéraire, mais bien le vilain et la peur omniprésente. L'un et l'autre sont obsédés par la mort, mais de façon opposée et complémentaire.
"It was a town of machinery and tall chimneys, out of which interminable serpents of smoke trailed themselves for ever and ever, and never got uncoiled."
Avatar de l’utilisateur
Hauteclaire S.
Messages : 1683
Inscription : 02 février 2011, 21:45

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par Hauteclaire S. » 08 mai 2013, 19:52

Je ne sais pas si elles sont si foncièrement différentes, à la fois oui et non (ce qui est bien avec les avis tranchés, c'est que ça fait avancer le débat). Pour ma part je ne pense pas que le mouvement gothique se soit affaissé vers 1820; en littérature peut-être, mais pas dans les mentalités.

Comme tu le dis, les impulsions gothiques de repli sur le passé vont avec les bouleversements (sociaux, politiques, économiques...); la Révolution Industrielle a été l'un de ces bouleversements, qui a favorisé un certain scepticisme construit contre le positivisme. Malgré tout il restait chez les contemporains des vestiges de cet attrait pour le merveilleux, l'obscur, tout ce qui n'est pas du ressort de la raison. Toute la vague de spiritisme du second XIXe siècle mêlait ces deux facettes, à la fois l'intérêt pour ce qui est dans l'ombre, et le désir de l'expliquer (de l'éclairer?).
"Il y a une tendance aujourd'hui à mettre des accessoires steampunk partout. Dans une publicité de nourriture pour chiens par exemple... Et hop! Voilà du steampunk. Ce genre de choses annonce le début de la fin." J. Blaylock
Avatar de l’utilisateur
TinchO
Messages : 883
Inscription : 24 avril 2012, 02:09
Localisation : Lyon ou Paris

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par TinchO » 08 mai 2013, 21:35

Muahahahahah :twisted:

Je savais que ma petite phrase avait son potentiel de trollage, en revanche je ne me doutais pas qu'elle déclencherait des remarques intelligentes !
Julien a écrit :
TinchO a écrit : Et les rappeurs, ce sont des voleurs, trafiquants de drogues qui s'amusent à s'assassiner les uns les autres dans les rues...
Parlons en, j'ai lu ici même sur le forum des remarques sur les gens qui portent des joggings et des casquettes qui, sans être aussi excessives, avaient un goût prononcé de ce cliché.
Quitte à en décevoir quelques uns, je me sent plus proche des rappeurs que des gothiques, voilà c'est dit.

Je sais très bien que le mouvement gothique est bien plus profond que les trois clichés que j'ai aligné, simplement, à part peut être l'état d'esprit (je vais y revenir), rien ne me parle dans ce mouvement. Mais alors vraiment rien...
Voilà, c'est juste pas ma sensibilité, chacun son truc.

Pour le reste de ton intervention, cher Julien, je me rallie à Anton qui a parfaitement résumé ce que j'en pense.


Dame Bess, Hauteclaire, vos interventions sont éclairantes et intéressantes. Cet aspect romantique de rejet du progrès, et d'exploration d'autres choses que de la rationalité (contes & légendes, merveilleux, spiritualité, etc...) m'intéresse beaucoup, malgré mon "aversion" pour le mouvement gothique "actuel". D'ailleurs de mon point de vue, on le retrouve pas mal dans le Steampunk.
Hauteclaire S. a écrit : Toute la vague de spiritisme du second XIXe siècle mêlait ces deux facettes, à la fois l'intérêt pour ce qui est dans l'ombre, et le désir de l'expliquer (de l'éclairer?).
Tu penses à la Théosophie (Blavatsky) et l'Anthroposophie (Steiner) ou rien à voir ?
Mon JdR SteamPunk

ICI RESPIRE LA VOLTE !

En vert je modère, sinon je papote.
Avatar de l’utilisateur
Lt. Cole Blaquesmith
Messages : 3835
Inscription : 27 septembre 2009, 22:23
Localisation : L'Observoratoire de Paris

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par Lt. Cole Blaquesmith » 08 mai 2013, 23:41

Titi, note bien ce qu'elle dit la dame, ca peut te servir. *wink wink nudge nudge*
The Power of Steam and Steel Will Prevail ,Glory to the Victorian Empire, Long live Britannia!
Avatar de l’utilisateur
Ophiuchus
Messages : 584
Inscription : 09 novembre 2012, 11:28
Localisation : Ab Fulgentissima Astra

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par Ophiuchus » 09 mai 2013, 04:01

Je voulais répondre à ceci quand j'ai été vicieusement déconnecté :evil: :evil: ... Donc je le refait en plus court et sans les détails... marre... rage...


TinchO >>>

Réduire le spiritisme au XIX à la théosophie et à l'anthroposophie est ultra réducteur.
Tu oublies tout les autres courants de pensée : Franc-Maçon, Rose-Croix, Astrum Argentum, Ordus Templi Orientis...
Et il faudrait que je cite tout les courants de la mains gauches apparus ou ayant connu un fort essor lors de cette période.


Hauteclaire et Dame Bess >>>

Je n'ai pas l'impression que vous parlez de la même chose...

Dame Bess : tu parles plus du courant littéraire caractérisé par une ambiance sombre et lugubre apparu au début du XIX et inspiré par l'architecture gothique du XII (d'où le nom :mrgreen: ).

Hauteclaire : tu parles quant à toi plus du mouvement gothique né dans les années 70 et plus proche du punk. Son esthétique est toutefois bel et bien inspirée du courant littéraire du même nom.

Je ne trouve pas que le courant littéraire gothique soit si opposé que cela au progrès scientifique. Il utilise ceci comme déclencheur dans l'histoire, mais il fait de même avec le spiritisme... Et donc plus comme astuce littéraire que comme véritable dénonciation (même si certains textes ont pu être en effet des dénonciations)...
Quand au mouvement gothique, il emprunte dans son esthétique plus au courant littéraire qu'à l'époque en elle-même, pour son aspect mélancolique et lugubre. Après, il s'avère que le steampunk s'inspire aussi du XIX (quoique un peu plus tard), mais plus pour les références aux révolutions industrielles et à la science.

Dire du gothique qu'il représente le scepticisme vis-à-vis du progrès scientifique contrairement au Steampunk, c'est un peu idiot je trouve (no offense), dans la mesure où c'est ce que fait le steam avec les inventions et innovations dues au pétrole et dans la mesure où le gothique est une contre-culture, donc forcément quelques peu sceptique...

Je pense donc donc pour ma part que le steampunk et le gothiques sont deux mouvements différents (autant que peuvent l'être le gothique et le rap par exemple). Non pas complémentaires ou contradictoires ou opposés... Juste différents.
Pour moi, la confusion vient surtout du fait que la base historique est plus ou moins la même (celle gothique étant un peu plus ancienne)...
Donc, je suis plutôt d'accord avec TinchO : steam et goth n'ont rien à voir... Même si le strictement est peut-être un peu fort... :lol:


Julien et Anton >>>

Je suis d'accord avec Anton...
Ta manière de définir les différences entre steampunk et gothique m'ont un peu surpris Julien.
Moi-même je suis assez adepte d'ésotérisme (jusqu'à connaître le nom du démon qui est censé officier la périodes de ma naissance... Même si c'est parfaitement inutile :mrgreen: ) et de science (je serais pas en fac de physique sinon).
Donc je suis quoi alors ?
Un goth ? Un vaporiste ? Aucun des deux ? Les deux ?

Ben non, je me sens vaporiste, je suis vaporiste, avec mon amour pour les machines à vapeur titanesques, les chapeaux haut-de-forme et les monocles (parce que c'est la claaaaasse... :mrgreen: )...



[EDIT] oui, j'ai osé...
...
J'ai osé écrire "réduire est ultra-réducteur"...
:mrgreen: :lol:
Romulus ! From the Wolf's mouth I feed Eternity !
Romulus ! In my Brother's blood I open wide the Gates of Time !

Potestas corrumpit ac absoluta potestas absolute corrumpit.
Avatar de l’utilisateur
Demo
Messages : 335
Inscription : 10 juillet 2012, 02:19

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par Demo » 09 mai 2013, 20:35

Imaginer que le Steampunk est seulement scientifique et rejette le merveilleux, c'est juste oublier TOTALEMENT les racines littéraires du mouvement.
Le premier livre qui se revendique Steampunk, parceque c'est son auteur qui invente le mot, c'est "the morlocks' night" de KW Jetter. Un livre ou il y a la machine à remonter le temps d'HG Wells, mais aussi et surtout Merlin, Arthur et Excalibur.
Et quelle autre référence KW Jetter cite comme livre Steampunk quand il defini ce nouveau genre ? "The Anubis Gates" de Tim Powers...la encore voyage dans le temps, magie, possession et réincarnation.
Très très scientifique, tout ça, pas mystique/ésotérique/délirant pour un sou...
Steampunk, Canal Historique !
Informagicien et MachinoDifferentialiste.
Le steampunk c'est d'abord l'élégance, alors c'est pas connard MAiS Monsieur Connard !
Le pim's c'est la vie !
Dame Bess
Messages : 644
Inscription : 08 juillet 2012, 22:25
Localisation : Le Paris de la Belle Epoque

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par Dame Bess » 12 mai 2013, 23:47

Ophiuchus a écrit : Dame Bess : tu parles plus du courant littéraire caractérisé par une ambiance sombre et lugubre apparu au début du XIX et inspiré par l'architecture gothique du XII (d'où le nom :mrgreen: ).

Je ne trouve pas que le courant littéraire gothique soit si opposé que cela au progrès scientifique. Il utilise ceci comme déclencheur dans l'histoire, mais il fait de même avec le spiritisme... Et donc plus comme astuce littéraire que comme véritable dénonciation (même si certains textes ont pu être en effet des dénonciations)...
En effet, je ne parle que littérature, d'ailleurs je l'ai bien précisé dans mon post, tout en soulignant que je connaissais mal le mouvement goth récent. Pour ce que tu dis du rapport entre le courant littéraire gothique et le progrès scientifique, c'est assez peu clair je trouve. [mode professoral on] Le gothique littéraire n'a que peu d'intérêt pour le progrès scientifique, il n'en fait ni une astuce ni une parodie. La majorité des grandes oeuvres gothiques n'en traitent souvent qu'en passant, comme un élément annexe, et cela quand elles ne le suppriment pas complètement de leur univers - ce qui, pour le coup, peut montrer un refus d'accepter le progrès scientifique. La seule exception est bien sûr Frankenstein ou le Prométhée moderne, qui fait de la science - et surtout de son utilisation abusive - une source de peur. Il y a bien une nouvelle de Poe qui exploite la veine de l'hypnose, mais elle n'établit ce faisant aucune distinction entre la science et le surnaturel, le mécanisme est exactement le même, et l'une comme l'autre sont surtout des prétextes pour créer la peur chez le lecteur. Quant à l'utilisation du "spiritisme" comme élément déclencheur de la peur, j'imagine que tu voulais plutôt dire "surnaturel"? Je n'ai pas connaissance d'un texte gothique qui montre une séance de spiritisme, même si le côté second degré que le gothique acquiert dès le début du XIXème ne l'interdit pas vraiment. [/mode professoral off]
"It was a town of machinery and tall chimneys, out of which interminable serpents of smoke trailed themselves for ever and ever, and never got uncoiled."
Avatar de l’utilisateur
Ophiuchus
Messages : 584
Inscription : 09 novembre 2012, 11:28
Localisation : Ab Fulgentissima Astra

Re: Le steampunk est partout! Trop partout...

Message par Ophiuchus » 13 mai 2013, 00:46

Oula ! Tu vas chercher trop loin ! :lol:

Désolé, c'est moi qui me suis mal exprimé :
Je voulais dire que dans les textes utilisant la science (je n'ai pas dit que tous le faisait), elle était utilisée comme l'élément déclencheur (l'astuce en question :lol: ), sans lequel, il n'y aurait pas les péripéties et donc, pas l'histoire...

Mon point n'allait pas au-delà de cela :lol:

Je suis entièrement d'accord avec toi et, justement, je ne vois pas en quoi le gothique littéraire s'oppose au progrès scientifique, puisque, pour te plagier grossièrement, il s'en fout... Ne pas s'intéresser à une chose ne veut pas dire qu'on lui est opposé...

Oui, par spiritisme j'entendais surnaturel... Quoique presque plus paranormal que surnaturel, mais bon... Là encore, je te prie de me pardonner, je me suis mal exprimé :)

Maintenant, je crois qu'on a un peu dérivé sur le gothique :D

Donc ! Le steampunk est partout... :lol:
Romulus ! From the Wolf's mouth I feed Eternity !
Romulus ! In my Brother's blood I open wide the Gates of Time !

Potestas corrumpit ac absoluta potestas absolute corrumpit.
Répondre

Revenir à « Le Pont du Zeppelin »