[Extra]Interlude estival

Seconde saison.
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Guillotine » 26 août 2011, 01:10

"Hum, ben quoi ? Vous chantez jamais vous ?
- Ben si, moi tout le temps, d'habitude, mais aujourd'hui, je sais pas ce qu'il se passe ...", balbutie Guillotine.

Elle n'aime pas cette endroit, il faut partir. Avant qu'elle n'ait pu proposer son idée de génie aux autres (façon je-ne-sais-pas-ce-que-vous-faîtes-mais-moi-je-me-casse-bande-de-tarés), elle avise que le petit groupe est déjà sur le départ.

"Je sais pas ce qu'il se passe, aujourd'hui.", déclare-t-elle d'un ton blasé en prenant leur suite.

Elle a l’expression boudeuse d'un enfant qu'on prive de son jouet, et l'alerte d'un renard effrayé. Elle, pourtant partisane du bordel monstre, de l'étrange et du farfelu, semble dérangée profondément par quelque chose, à la façon de quelqu'un qui trouverait une mouche dans son plat favori. Sans doute pour la première fois depuis son arrivée dans l'équipage, elle oublie de dissimuler son malaise derrière son sourire. Curioser and curioser.

D'un geste fataliste, elle débouche sa gourde et boit goulument les dernière gorgées de rhum que la blessure d'Ivy a laissé. Les choses sont plus simples quand on titube. Son regard se fait dur, elle cherche son sourire dans sa poche, ne le trouve pas, abandonne. Plus tard, c'est ce qu'elle pense, Guillotine, plus tard, personne ne te regarde, va.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
Messages : 2944
Inscription : 29 août 2009, 06:30
Localisation : Somewhere over the rainbow...

Re: [Extra]Interlude estival

Message par La Licorne Ailée » 26 août 2011, 10:38

* Antoine a presque déboité l'épaule d'Ivy à force de sautiller comme un dingue, en ne lâchant pas sa main...
Puis Frozen le calme, et l'entraine à suivre leur étrange guide...

" - ...que j'ai un jour entendu dans une berceuse..."
Qu'est-ce qui lui prend ??? Elle qui ne chante jamais en public ???

Alors Ivy suit aussi, toujours main dans la main avec le Belge, elle ouvre de grands yeux méfiants. *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Fée Mécanique » 29 août 2011, 14:13

Le lieutenant Ripley marchait devant eux, leur ouvrant la route. Tout en avançant, il parlait, autant à lui-même qu’aux passagers.

« …Des années que nous moisissons ici…..éviter d’être bouffé… courir, baisser la tête…. Des années à attendre….. Pouvoir, enfin l’essayer…des réponses… »

Arrivé tout en haut de la caverne, ils s’engouffrèrent dans une étroit couloir, sombre et très bas de plafond. Au fond il fallut gravir une échelle, dont les barreaux humides et usés rendaient la longue ascension risquée. Ripley sembla s’acharner un instant sur une étrange machinerie et une lourde plaque de métal pivota sur elle-même, inondant d’une lumière blanche l’obscurité du puits.
Il était à présent sur une sorte de plateforme métallique accrochée à flanc de falaise et balayée par des vents violents et glacés. Devant eux attendait un étrange engin dont le corps principal semblait être constitué d’une coque de steamer en métal, sans cabine. Au-dessus dansaient des sortes de vessies constituées de peaux d’animaux étranges et reliées à la nacelle par un complexe système de câbles.

« Je vous présente l’Apollo. Je rêve de l’essayer depuis des mois. Avec cet engin, nous serons rendus au sommet en un rien de temps… normalement. »

Le lieutenant sauta à l’intérieur et alla se placer derrière une roue, semblable à celle des grands voiliers.

« Allez, montez à bord et larguez les amarres. »

Dés que l’engin fut libéré de ses entraves, il s’éleva rapidement porté par les vents ascendants, ballotté comme un fétu de paille dans la tempête.

« La mort est une journée qui mérite d'être vécue »
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Guillotine » 31 août 2011, 11:40

"La mort est une journée qui mérite d'être vécue.
- Bof," répond Guillotine, boudeuse, en s'accrochant au bastingage "En général, c'est plutôt décevant."
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Antoine Jolivet » 31 août 2011, 19:35

Antoine avait sauté dans l'engin et ne pouvait s'empêcher de se suspendre aux câbles, faisant bouger les vessies.

« Ahah ! Être porté par des vessies pour aller éclairer notre lanterne ! Comme c'est amusant ! »

Mais son ton n'avait rien d'amusé.
Guillotine a écrit : Bof, En général, c'est plutôt décevant."
« Tiens, tu es aussi du voyage ? Tu ajoutes une agréable touche de macabre à tout le delirium ! »

Intérieurement, la voix de sa conscience, qui ressemblait curieusement à celle de son grand-père Van Steenkist, chuchotait, à peine audible : « Tôône, pas op ! Ghij spiek net zû n'en mettekô ! » (1)

(1) « Antoine attention ! Tu parles tout à fait comme un singe ! »
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Guillotine » 03 septembre 2011, 13:24

Guillotine s'assoit par terre et se recroqueville un peu sur elle même. Elle fixe un point sous les pieds d'Antoine et énonce, d'une voix timide et monocorde, comme un enfant qui réciterait une leçon :

"Si tu parles de la Faucheuse, elle ne monte pas sur ce vaisseau mais nous suit à pieds ; ne t'inquiète pas, elle court vite."

Elle sort sa gourde, la débouche, porte à ses lèvres, sourcils froncés, la retourne et la secoue sans faire tomber une seule goutte. Vexée, elle la remet dans sa poche.

"Si tu parles de moi, monsieur Antoine, arrête, s'il te plait."
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Antoine Jolivet » 03 septembre 2011, 15:50

Guillotine a écrit : "Si tu parles de moi, monsieur Antoine, arrête, s'il te plait."

« Là, nè ! Tu vois ? Tu as fais de la peine à la petite, veuîle biest ! T'es content mai'nant ? » (1)


Antoine se sent contrit... Il articule avec difficulté :

« Ex... excuse-moi... mes... paroles dépassent ma pensée... parfois... Je... je ne sais plus où j'en suis... je deviens vraiment une sale bête... »

Et il ne peut s'empêcher d'ajouter à mi-voix : « Et je ne sais pas pourquoi... j'ai peur de toi...là, maintenant... »

(1)(Là, tiens ! ... sale bête ! tu es content maintenant ?)
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Extra]Interlude estival

Message par the frozen joke » 03 septembre 2011, 16:51

Kain les regarda tour à tour et dé-serra finalement les dents.

"Gamine, ici c'est la jungle alors redresse toi et reste sur tes gardes. on est plus au Kansas. Antoine, descende de là vous faites bouger la nacelle. vous sentez pas obliger de faire le singe. tout le monde reste attentif et prêt à se battre. on sais pas ce qui pourrais nous tomber dessus!"

Il avança à la proue et se pencha à l'oreille d'Ivy.

"Vous allez mieux?"
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Guillotine » 03 septembre 2011, 18:57

"Je t'emmerde, Fergusson.", répond Guillotine d'un ton qui ne lui ressemble pas du tout.

Elle se redresse néanmoins, toujours dans une position de défense et de repli. Avec difficulté, elle lève la tête vers Antoine, une expression terrifiée sur le visage, et articule doucement « Moi aussi. ». Elle lui tourne le dos, relève le col de sa veste pour qu'il couvre son sa mâchoire et ses joues et empoigne son colt dans sa poche.

« Moi aussi j'ai peur de moi. »
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
Messages : 2944
Inscription : 29 août 2009, 06:30
Localisation : Somewhere over the rainbow...

Re: [Extra]Interlude estival

Message par La Licorne Ailée » 04 septembre 2011, 19:43

the frozen joke a écrit :Il avança à la proue et se pencha à l'oreille d'Ivy.

"Vous allez mieux?"
* Alors Ivy tourne la tête vers Kain, ses lèvres à trois millimètres de celles de l'homme.*

" - Oui cow-boy, on va dire que je vais mieux. Mon bras est toujours engourdi et douloureux, mais j'ai connu pire. Ton sang a quelque chose de... Never mind (1) . "

* Elle ne cesse de fixer du regard, sans bouger. *

(1) : "Peu importe".
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Verrouillé

Revenir à « Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient »