[Extra]Interlude estival

Seconde saison.
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Extra]Interlude estival

Message par the frozen joke » 20 août 2011, 10:35

Antoine Jolivet a écrit : « Si c'est une hallucination, c'est bien imité, on jurerait du vrai !... Et... dites... Je crois bien que tous, ici, autant que nous sommes, nous avons quelque chose à cacher... En ce moment, je me planquerais bien sous terre, d'ailleurs...

Vous même, je suis sûr que vous n'êtes pas, au fond de vous, ce tueur cynique que vous affectez être... Votre courage vient aussi du cœur...
Et je ne vous demande pas de me croire, mais sachez ceci : quoi que vous puissiez penser, je n'ai pas l'intention de faire du mal à quiconque des passagers ou de l'équipage de la Fée... Et certainement pas à son Capitaine !

J'essaie simplement de faire mon boulot, comme vous... Même si je peux vous dire que cette fois, je n'aime pas cela du tout... »
"ça je le sais bien, mais les autres cache leurs passé, vous, vous cachez votre présent. depuis la mission au Caire je sais que vous n'êtes pas journaliste, je pencherais pour un arnaqueur, voir un espion..." Il interrompue en voyant arriver la Vampire
La Licorne Ailée a écrit : Ivy alla s'asseoir à côté d'Antoine, et posa une main timide sur celle de l'homme.*

" - Je suis sincèrement désolée. Quelque soit ma part de responsabilité dans ce qui vous arrive... je vous présente mes excuses... Et je ferai mon possible pour vous aider à vous... soigner... s'il existe une solution... "
"j'ai bien une solution, mais ça nécessite une caisse de savon à barbe et une sacré paire de grole!" il partit d'un rire joyeux en tapant dans le dos du belge.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Utelo
Messages : 758
Inscription : 18 janvier 2010, 15:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Utelo » 20 août 2011, 14:58

Après une brève période de flottement où ses yeux ont papillonné à droite à gauche pour s'habituer à la pénombre, le type se rend compte qu'il vient de débouler dans un groupe d'inconnus, dont fait partie une jeune femme qui vient de lui adresser la parole.
"Bonjour, vous allez bien? Moi c'est Oreste, et vous? Vous faites quoi ici, tourisme, expédition scientifique, ou perdus? Pour ma part, je suis venu à ce bout du monde pour étudier et recenser un nouveau genre de papillons, les Megalopygidae Aethera. Vous connaissez? on ne peut les trouver qu'ici vous savez. Ah l'insectologie, c'est génial! je me souviens quand j'ai commencé..." s'ensuit un monologue enflammé sur sa passion pour les insectes, ses expéditions et sa vie en général, à un débit impressionnant et -disons-le- assommant. Et ainsi de suite pendant plusieurs minutes, pendant lesquelles on pourrait croire qu'il n'a pas repris sa respiration.
"... et lorsque je suis parti en Tanzanie pour mon treizième anniversaire, je me souviens de mon oncle Harvey me consiellant de bien faire attention au climat car... Mademoiselle? mademoiselle, oh je vous ai perdu là, excusez-moi... Comment vous appelez-vous, m'avez-vous dit?"
"Mon amour mécanique, ma si belle technique
Je te veux tout entière intégrée à ma chair"
- Antienne technociste

~membre de la Steam Rocket~
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Guillotine » 20 août 2011, 15:55

Guillotine écoute, comme une petite fille, le récit d'Oreste sans le quitter des yeux, lorsqu'il s’interrompt.

"... Mademoiselle ? Mademoiselle, oh je vous ai perdu là, excusez-moi... Comment vous appelez-vous, m'avez-vous dit ?
- Er, je suis Guillotine, et pour répondre à tes première questions, je fais plutôt bien, globalement, et de façon générale toujours je suis perdue ... Pour le reste de l'équipage, ils cherchent quelque chose, je crois, mais je ne suis pas la plus informée ...", répond-elle doucement en clignant des paupières, comme si elle sortait d'un genre de léthargie. "Mais pourquoi ton oncle Harvey s’inquiétait du climat ? Les papillons sont sensible à cela aussi ? Je connais pas grand chose aux papillons. J'ai eu un papillon, une fois, qui s’appelait Gadsby. Mais on ne s'entendait pas, ça n'a pas duré."

Poliment - comme quoi tout arrive -, Guillotine se tait, en attendant la réponse du chasseur. Elle a l'air un peu sonnée, comme si toute la pression s'évacuait de son cerveau par le simple fait de parler de papillons avec un allumé. Comme toujours, rien ne semble l'étonner.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Fée Mécanique » 22 août 2011, 10:34

Après de longues minutes d’attente, le lieutenant Ripley finit par revenir.

« Si ces messieurs dames veuillent bien me suivre »

Les passagers se remirent en route à la suite de leur guide. Ils montèrent plusieurs niveaux, enchaînant escaliers de pierre et échelle de bois et de métal. Sur le plateaux le plus haut se dressait une étrange bâtisse aux formes de hutte primitive mais constitué d’un amas de poutrelles métalliques et de tôles rouillées. Ils pénétrèrent à l’intérieur par une basse ouverture les obligeant à se courber.
Quand leurs yeux furent habitués à la pénombre, ils purent voir ce qui les entourait. Une série de lampe électrique d’origines variées éclairaient faiblement l’espace. La vaste pièce était pratiquement vide. Leur attention fut de suite attirée par la présence d’un homme de forte corpulence assis dans une sorte de trône surélevé, composé de pièces de moteur hétéroclites.
L’étrange personnage se leva et pris la parole.

« Bienvenue. Je me nomme Ichabod Crane et je suis le responsable et gardien de ce sanctuaire. Ripley m’a déjà fait part de vos péripéties pour lui échapper. Bien que peu d’entre vous ai réussi à arriver jusqu’à nous, je pense que vous pouvez vous réjouir. Peu d’être humains sortent vivant de la cité de R'lyeh. Je vais faire de suite préparer le nécessaire pour que vous puissiez vous faire soigner, vous restaurer et vous reposer. En attendant que tout cela soit prêt, je peux peut être répondre à vos éventuelles interrogations.»
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2747
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Antoine Jolivet » 23 août 2011, 10:45

Encore un Crane ? C'est à en perdre la tête !

Antoine, qui avait suivi les autres, en ne quittant pas Ivy d'une semelle, s'avança.

« Bonjour Maître Ichabod ! J'ai une question !
Avez-vous connaissance d'un moyen de lutter contre les effets combinés du venin de Dalekosaure et du sang de... hem... vampire ? »


En lui-même, il pensait secrètement que si cet homme étrange lui faisait le même genre de réponse que Fergusson, il ne résisterait pas, il le mordrait !
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
Messages : 2944
Inscription : 29 août 2009, 06:30
Localisation : Somewhere over the rainbow...

Re: [Extra]Interlude estival

Message par La Licorne Ailée » 23 août 2011, 11:29

* Lorsqu'Antoine parla de Vampire, Ivy pris peur. Elle ne connaissant personne ici, et enfermée comme elle était, elle devenait une proie aisée, d'autant plus diminuée par les griffures empoisonnées sur son bras.
D'instinct, elle se glissa dans le dos du Belge, tachant de se cacher tan bien que mal. Elle ne s'était pas aperçue qu'elle avait saisi la main de l'homme...
Mais elle resta tout de même concentré sur la réponse à venir de leur "hôte", pour savoir comment soigner les griffures de l'horrible créature venimeuse... *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Fée Mécanique » 25 août 2011, 09:44

« Bonjour Maître Ichabod ! J'ai une question !
Avez-vous connaissance d'un moyen de lutter contre les effets combinés du venin de Dalekosaure et du sang de... hem... vampire ? »


« Je ne suis pas un homme de science, malheureusement, et je craint que personne dans ce sanctuaire ne puisse répondre à vos attente. »

Ichabod Crane se tut, mais ne semblait pas avoir tout dit. Le lieutenant Ripley monta à son niveau pour venir lui parler à l’oreille. Il s’en suivit un échange animé, mais les deux protagonistes parlaient tellement bas que l’assistance ne pouvait pas suivre la conversation.
Puis ils se turent et le lieutenant Ripley retourna auprès des passagers.
Ichabod reprit la parole.

« Il existe peut être une personne susceptible de vous venir en aide. Une sorte de rumeur, presque une légende circule ici depuis que ce lieu est habité. Il existerait un scientifique capable de résoudre tous les problèmes. Il habiterait dans une citadelle perchée au plus haut des montagnes. On raconte qu’il aurait rendu intelligent un homme sans cerveau, redonné du courage à un chevalier peureux et greffé un cœur sur un homme de métal. La route pour parvenir jusqu’au maître du haut château est dangereuse et semé d’embûches, plus périlleuse que tout ce que vous avez connu et sans garantie de succès. Les chasses aux chimères sont souvent des échecs tant pour le corps que pour l’esprit Ripley accepterais de vous servir de guide. L’autre solution, plus simple, consiste à abréger vos souffrances. Vous ne souffrirez plus et vous ne représenterez plus un danger potentiel. A vous de choisir. »
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2747
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Antoine Jolivet » 25 août 2011, 14:03

Conte_FeeMecanique a écrit :L’autre solution, plus simple, consiste à abréger vos souffrances. Vous ne souffrirez plus et vous ne représenterez plus un danger potentiel. A vous de choisir. »[/color][/i]
« Abréger mes... ? Non mais ça va bien, oui ? »

Antoine se mit à hurler en sautillant sur place. Il n'avait pas lâché la main d'Ivy, ce qui entraînait cette dernière à une gymnastique peu aisée.

« Je ne suis pas un danger potentiel, je ne suis PAS UN DANGER POTENTIEL !!!
J'endurerai toutes les souffrances qu'on veut, mais je retrouverai mon apparence humaine ! Quoi qu'il m'en coûte ! J'irai, j'irai sur la montagne, tout près du ciel, où il a sa maison, j'irai sur la montaaaagne... Je n'obligerai bien entendu personne à partir avec moi... personne... non... »


Et sans lâcher la main d'Ivy qu'il serrait fortement sans avoir l'air de s'en apercevoir, il mumurait
« Non, personne,... mais j'irai... quelque part, au-delà de l'arc-en-ciel... où les cieux sont bleus... et les rêves que l'on ose rêver deviennent réellement vrais... »
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Extra]Interlude estival

Message par the frozen joke » 25 août 2011, 14:31

Kain posa sa main sur l'épaule du belge.

"Venez mon ami, il n'y à rien à apprendre ici. partons."
Il fit un geste de la tête à Rypley afin qu'il ouvre la marche et parti à sa suite.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Utelo
Messages : 758
Inscription : 18 janvier 2010, 15:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: [Extra]Interlude estival

Message par Utelo » 25 août 2011, 18:46

D'un point du groupe une petite mélodie chantée s'éleva doucement, comme un écho aux murmures de l'homme simiesque:
"Queeeeelqueh paaart, au-delà de l'arc-en-cieeeeel! où les cieeeeux sont bleeeuuuus!"
Oreste, qui avait suivi le groupe sans vraiment réfléchir, s'arrêta de chanter, un peu surpris de voir les regards se tourner vers lui.
"Hum, ben quoi? vous chantez jamais vous?"
"Mon amour mécanique, ma si belle technique
Je te veux tout entière intégrée à ma chair"
- Antienne technociste

~membre de la Steam Rocket~
Verrouillé

Revenir à « Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient »