Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

[RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Seconde saison.
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par the frozen joke » 06 juin 2011, 12:04

[quote="LadyCatz"]
Effectivement, je fais partie des séquestrés pour le bon plaisir du Gouverneur Crâne. Bien qu'à ma connaissance je sois la seule à m'en être sortie... Ce gouverneur a des méthodes de recrutement assez... spéciales, dirons-nous.

"J'ai bien vu. En tout cas bienvenue à bord, le Capt'aine recrute toute personne à bord au moment du décollage, quel qu'en soit la raison. Je suis, comment dire, le chargé de la sécurité contre les menace extérieur, même si d'autre sont souvent mit à contribution, je m'occupais de la couverture des hommes qui vous ont récupéré."
Il avais finit ça phrase en tendant à la miss le verre que le serveur apportait.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Lt. Cole Blaquesmith
Messages : 3835
Inscription : 27 septembre 2009, 22:23
Localisation : L'Observoratoire de Paris

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par Lt. Cole Blaquesmith » 06 juin 2011, 12:09

Raccompagnant Antwone jusqu'à sa cabine, devisant sur ses talents d'acrobates innés, Cole n'était pas peu fier d'avoir pu porter assistance à l'équipage de la Mechanical Fairy. Lui-même couvert de poussière, il profitait de l'air frais qui régnait de nouveau sur les coursives. Ses flâneries furent interrompues lorsqu'il distingua une silhouette récemment familière, qui semblait avoir pris de plein fouet la tempête sans pour autant s'en plaindre. Il tenta une approche un peu moins brutale que la première.

- Good morning mein Herr, j'espère que les intempéries ne vous ont point trop dérangé ? May i Join you?

Il releva une chaise et attendit l'approbation de son interlocuteur tiré à quatre épingles.
The Power of Steam and Steel Will Prevail ,Glory to the Victorian Empire, Long live Britannia!
AlexanderVSchwartzon
Messages : 1663
Inscription : 21 août 2009, 20:47
Localisation : Metropolis
Contact :

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par AlexanderVSchwartzon » 06 juin 2011, 13:02

Sur le pont du Zeppelin, Alexander était si heureux de découvrir la lumière naturelle qu'il avait fait fi de la tempête et avait profité du "spectacle".
Les vêtements couverts de terre et de poussière, les cheveux en bataille et une expréssion désolée sur le visage, Alexander se tourna vers son interlocuteur:


"_ Oh ! Lieutenant...
Il jeta un regard à l'impréssionnante prothèse de bras de l'Anglais. Je n'ai pas eu l'occasion de m'excuser auprès de vous pour mon comportement l'autre soir...Je suis désolé, je pensais avoir affaire à un ennemi.
Commenceant à être mal à l'aise, il changea de sujet. Et euh...que...que faisiez vous ici en pleine tempête ? "
Le Prussien se gratta les yeux, qui n'étaient plus aussi vifs qu'avant à cause des changements opérés, pour mieux distingué le représentant du pouvoir royal Britannique qui se présentait devant lui.
"Aussi noir que l'Æther"

http://aether-creature.tumblr.com/
Avatar de l’utilisateur
LadyCatz
Messages : 3547
Inscription : 20 février 2011, 20:42

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par LadyCatz » 06 juin 2011, 13:59

Club
the frozen joke a écrit :"En tout cas bienvenue à bord, le Capt'aine recrute toute personne à bord au moment du décollage, quel qu'en soit la raison. Je suis, comment dire, le chargé de la sécurité contre les menace extérieur, même si d'autre sont souvent mit à contribution, je m'occupais de la couverture des hommes qui vous ont récupéré."
Lady prit son verre et en dégusta une gorgée avant de répondre à son interlocuteur :
Je suis ravie de faire votre connaissance et vous remercie de votre accueil. Je dois vous avouer qu'il me fait chaud au cœur. Ma présence ici semble étonner, et à vrai dire je pense être la première victime de cet étonnement. J'avoue ne pas trop comprendre les raisons qui ont poussé vos hommes à me raccompagner.

Une autre gorgée fut appréciée, et ses joues commencèrent à se réchauffer, lui donnant des couleurs. Elle n'avait rien mangé depuis longtemps, boire de l'alcool était une erreur. Mineure, mais une erreur quand même.
Elle trouva un siège et s'assit avant que sa tête ne fasse comme bon lui semble.

Permettez, je préfère m'assoir. Qu'entendez-vous par "recruter" toute personne ? N'y a-t-il donc pas de simples passagers ? Tout le monde a-t-il ici un rôle à jouer ? Pardonnez mes questions mais je m'interroge sur bien des choses, ici...

Son regard se perdit du côté de l'homme à l’œil mécanique. Il semblait écouter, mais elle n'en était pas sûre. Il venait de mettre fin à une discussion entre lui et la femme brune.
C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même, donnez lui un masque et il vous dira la vérité.

[Oscar Wilde]
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par the frozen joke » 06 juin 2011, 15:25

LadyCatz a écrit :J'avoue ne pas trop comprendre les raisons qui ont poussé vos hommes à me raccompagner.
"Je pense que vous devez se traitement à messieurs Jollivet et Blaquesmith, bien que M. Morlak ici présent ai fait partit de la fête si je puis dire, je ne lui pense pas d’esprit chevaleresque." Il indiqua du menton ce dernier sans s'en cacher aucunement. puis il se servit un autre verre.
LadyCatz a écrit :Qu'entendez-vous par "recruter" toute personne ? N'y a-t-il donc pas de simples passagers ? Tout le monde a-t-il ici un rôle à jouer ? Pardonnez mes questions mais je m'interroge sur bien des choses, ici...
"Et bien jusqu'à maintenant, tout les passagers que j'ai vu avais un rôle à jouer, si minime soit il dans la bonne tenue du zep. certains se sont improvisé mécène, artilleur, commando, espion, serveur et j'en passe. Ce bâtiment est un moulin, n'importe qui peut y monter sans soucis du moment qu'il sais se rendre utile. je crois que c'est la vision du monde de miss Chapillon qui pense que le monde est peuplé de fée et de gentils, et que les méchants seront forcément vaincu."
Il vida son verre d'un traite.

"Pour être franc, je ne fait confiance à personne ici, pas même à vous. Mais tant que la fée vol et que la capt'aine respire, mon boulot est fait."
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Mat le Rat
Messages : 113
Inscription : 27 novembre 2010, 11:36

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par Mat le Rat » 06 juin 2011, 18:09

Après avoir porté à la jeune fille le verre de Vermouth Cassis que Kain lui avait fort galamment servi, ce qui étonna agréablement le Rat et lui fit esquisser un sourire amusé, le garçon s'empressa de finir de redonner au Club son allure ordinaire. Il songea qu'il lui faudrait peut être un peu plus que son allure ordinaire pour faire oublier cette désastreuse embardée et commença à imaginer une nouvelle décoration en harmonie avec les paysages traversés...

Mais il remarqua alors que la pimpante archéologue, car telle venait elle de se présenter, avait du s'asseoir, et se maudit intérieurement de n'avoir eu la présence d'esprit de lui faire porter qqc à manger: il disposa sur un plateau une sorte de buffet froid, relativement copieux au vu de ce que la jeune fille avait du traverser comme épreuves et privations, qu'il fit discrètement glisser sur la table sans pour le moins du monde perturber sa conversation...

Il n'avait plus qu'une envie: rentrer en ses quartiers se débarrasser de ces effluves disparates d'alcools forts et sucrés qui commençaient à lui donner une nausée certaine et lui rappelaient le temps où il devait encourager à force de compliments adroitement tournés de riches dames esseulées à boire le plus possible dans les cafés qui l'employaient.

Cependant sa tâche n'était pas terminée: la belle et troublante danseuse engagée pour la soirée s'était levée, invitant Korbak à la suivre... Il s'adressa promptement mais respectueusement à elle:
"Si vous le permettez, mademoiselle, pourrais-je vous demander si vôtre petit compagnon est soumis à un régime particulier? et ce faisant il regardait Bast avec une grande sympathie, car le confort et le bien être de chaque invité à bord de la Fée lui importait, et celui-ci surpassait presque sa maîtresse en grâce enjôleuse, en outre, auriez vous besoin de quelques coussins pour son agrément et d'une petite caisse pour ses commodités? "
compte RP de Dagorwen (Mahaut)
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par Guillotine » 06 juin 2011, 18:19

Guillotine arrive dans l'agitation de la salle machine. Elle s'approche d'un matelot n'ayant pas l'air trop occupé, en train de fouiller dans une boîte à outils, et l'interroge :

"Hey ! Le capitaine m'envoie, quelques questions : est-ce que vous avez eu des dégats importants, ici ? Est ce que que vous voulez de l'aide ? Si oui, de quoi avez vous besoin ?"
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
Messages : 851
Inscription : 06 mai 2010, 16:50
Localisation : Toulouse

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par Léonarius » 06 juin 2011, 18:59

Au contraire de réconfort, il semble que les mots de Léonarsius n’aient qu'attisés son mal.
Du moins c'est ce qu'il en conclut, la voyant partir, laissant une impression de grand froid le pénétrer.
C'était l'une des rares fois où il ne sut pas quoi dire ou quoi faire, surtout avec la gente féminine.
Était ce du au fait d'avoir retrouver son poste, ou les dernières mésaventures qu'il avait subit?

Pour ne plus penser à tout cela, Léonarsius entreprit de vérifier plus en détail le chargement des soutes, ainsi que l'état des deux véhicules qu'il s'était procurer. Il serait dommage que sa contribution matérielle soit inutilisable avant même d'avoir était sortie.

Il se retrouva dans la pénombre, et enlevât ses lunettes.
Dans cette ambiance sombre et désordonnée il se trouva à l'aise.
Il était dans son élément, et avais à faire, que demander de plus.
Il commença donc son inspection, rangeant les divers outils ou pièces qui avaient étés éparpillés sur le sol....
Embarquez sur la Fée Mécanique pour une grande aventure en RP : http://www.steampunk-fr.com/viewforum.php?f=54
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par Antoine Jolivet » 06 juin 2011, 20:00

Dans la cabine d'Antoine Jolivet

Antoine avait aussi habilement que possible esquivé les allusions à ses dons d'acrobate... Il est vrai qu'il ressentait cruellement le fait de n'avoir plus vingt ans, et se demandait si c'était encore bien raisonnable, à son âge...
Mais le spectacle désolant de sa cabine lui ôta toute envie de philosopher sur le temps passé qui ne revient plus.

Tout était sens dessus dessous, et il craignait qu'il n'y eût de la casse parmi son si précieux matériel.

Par bonheur, la malle contenant les produits chimiques et les piles à acide était intacte.

Il remit sommairement les choses en ordre, posa à nouveau ses invisibles scellés, et glissa ses bobines, cadrans et autres galvanomètres dans une valise.

Ayant revêtu sa tenue de reporter tout terrain, sa valise à la main, son magnégraphe en bandoulière, il se dirigea vers le Club.

Le fait est qu'il n'avait encore rien mangé et que son tube digestif commençait à crier au loup !
Dernière modification par Antoine Jolivet le 06 juin 2011, 22:03, modifié 1 fois.
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Syriana
Messages : 41
Inscription : 28 avril 2011, 22:58

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Message par Syriana » 06 juin 2011, 20:44

Alors que Korben venait de " refuser " de la guider, Syriana s'enroula un peu plus dans son fauteuil, continuant à boire son thé, et a regarder de temps à autres korben d'un œil boudeur.

Elle put ainsi assister à l'arriver d'une Lady accompagnée d'un homme, très serviable, surement son homme de main.
Puis ce fut le tour d'un cowboy,ressemblant plus à un golem des sables, de ceux dont on parle pour effrayer les enfants, qu'à un homme.

La lady restait très courtoise avec cette homme, malgré une grande différence entre leurs parler.
Même si ce n'était pas sa langue maternelle, elle entendait ce genre de nuance.

Laissant son antipathique compagnon, elle s'approcha du bar pour se mêler à la conversation.
C'est alors qu'un homme vint s'enquérir du conforts de Bast.
Mat le Rat a écrit : "Si vous le permettez, mademoiselle, pourrais-je vous demander si vôtre petit compagnon est soumis à un régime particulier? et ce faisant il regardait Bast avec une grande sympathie, car le confort et le bien être de chaque invité à bord de la Fée lui importait, et celui-ci surpassait presque sa maîtresse en grâce enjôleuse, en outre, auriez vous besoin de quelques coussins pour son agrément et d'une petite caisse pour ses commodités? "

"Étant donné que nous vivons sur la terre ferme en temps normal, il trouve toujours une fenêtre pour sortir faire ses besoins. Mais ici cela semble impossible. Par contre lui fournir une "boite" ne le poussera pas à l'utiliser, vous savez il son caractère et..."

Syriana s’interrompit lorsqu'elle vit Bast se frottant aux pieds du majordome.
Lui qui est si craintif, n'était jamais "familier" avec les inconnus. Mais là il semblait être en confiance avec cet homme.
Dernière modification par Syriana le 07 juin 2011, 00:30, modifié 1 fois.
Verrouillé

Revenir à « Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient »