Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

[RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Seconde saison.
marius nightmare
Messages : 4372
Inscription : 08 septembre 2010, 23:39

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par marius nightmare » 16 mai 2011, 20:18

Bon sang ces humains, on est entre compagnons ici msieur Alexander, veuillez vous calmer.
Avatar de l’utilisateur
Lt. Cole Blaquesmith
Messages : 3835
Inscription : 27 septembre 2009, 22:23
Localisation : L'Observoratoire de Paris

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par Lt. Cole Blaquesmith » 16 mai 2011, 21:59

La concentration du combat laissa place à un silence fort gêné de la part du britannique.

-Ho... Terribly sorry, Miss Guillotine. De même Mister Marius, je ne sais pas ce qui m'a pris...

Il déploya les doigts de son gantelet mécanique à l'attention de son "agresseur", en main tendue, un sourire gêné aux lèvres.

-Entschuldigung, mein Herr... Ex-Lieutenant Coleman Blaquesmith, au service de Lady Chapillon.

Puis, réalisant que les présentations n'étaient pas à faire ne pareil moment, il se reprit:

-The others.. ils suivent...Mister Morlak est parti en premier, Mister Djowlivett and Sir Leonarsius are following, avec nos précieux compagnons. Mister Fergusson ferme la marche, j'espère qu'il s'en sortira.

Dans la chaleur des événements, les guenilles de Cole devinrent insupportables; Il se débarrassa de son couvre chef improvisé et de sa tunique sale ainsi que du reste de vieil uniforme amené au cas où. Dans la lumière de la Lune, un torse couturé de cicatrices, morsures, griffures, brûlures et boulons fit brièvement son apparition, le temps pour Cole de recharger une petite citerne avec un liquide qu'il portait à sa ceinture, citerne qui se trouvait à "l'intérieur" de la prothèse.

-Sorry everyone, mais il faut que je refasse un peu le plein... that would do.... Now, que faisons nous?
The Power of Steam and Steel Will Prevail ,Glory to the Victorian Empire, Long live Britannia!
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
Messages : 851
Inscription : 06 mai 2010, 16:50
Localisation : Toulouse

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par Léonarius » 17 mai 2011, 01:25

Léonarsius arriva avec les ex prisonniers et M. Jolivet à hauteur de Cole qui semblait.... se présenter à un homme.
Dés qu'il fut plus proche il reconnu Alexander L'un des vampires ce dit il.
D'où venait il? Cela mériterait enquête...
Bien que pour le moment ils aient d'autres préoccupation.
"Monsieur Cole, je pense que nous serions bien mieux autour d'un whisky pour discuter.
En attendant auriez vous l'amabilité de vérifier que nous ne sommes pas suivi.
Afin que nous puissions amener sieur Clapeyron et notre invitée à l'abri"

Lorsqu'il passa à hauteur de Guillotine, il la saluât d'un coup de tête, appuyé par un sourire.

Arrivé à la passerelle qui permettait de monter à bord de la Fée, il se retourna, attendant que tout le monde monte à bord. Son arbalète braquée vers la ruelle qui avaient empruntés.
Embarquez sur la Fée Mécanique pour une grande aventure en RP : http://www.steampunk-fr.com/viewforum.php?f=54
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par Antoine Jolivet » 17 mai 2011, 08:06

Antoine, remorquant Emile Clapeyron, s'était à peine laissé distancer par Léonarsius.

Il arriva à hauteur du petit groupe, avisant une figure élégante qu'il ne connaissait pas. Les présentations viendraient plus tard...

«  Ah, My dear Cole, I love it when a plan comes together ! (1)
Merci Monsieur Marius pour ce comité d'accueil... mais ne serait-il pas prudent d'embarquer au plus vite ? Monsieur Clapeyron semble prêt à s'effondrer...

Et moi-même... C'est que, ces petites réjouissances... ce n'est plus de mon âge ! »


Mais son oeil brillant disait tout le contraire !

« Au fait... Monsieur Morlak était parti avant nous... pas encore arrivé ? »

(1) Ah, Mon cher Cole, j'aime quand un plan se déroule sans accrocs ! »
Dernière modification par Antoine Jolivet le 17 mai 2011, 10:31, modifié 1 fois.
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Korbak
Messages : 2861
Inscription : 05 décembre 2010, 21:21
Localisation : Bords d'eaux (Sùdhwaist)
Contact :

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par Korbak » 17 mai 2011, 08:23

Korben s'était un instant égaré dans les ruelles. Il était rentré dans un pub qui semblait mal famé, d'une démarche sûre, et avait imposé le silence dès son entrée. L'animal était à vrai dire assez imposant, et une fois de plus, il savait se faire respecter par les gens sans foi ni loi. Du moins, ceux qui n'avaient pas autant d'ego que lui.

Il planta son cran d'arrêt dans le bar, non pas par violence gratuite, mais pour pouvoir s'en servir au premier problème, et interrogea le barman. Il arracha le cran d'arrêt. Ce chasseur de primes venait de trouver une liste des criminels bien recherchés dans les environs (aucun dans ce pub), ainsi que la direction à suivre pour trouver la Fée.

Comme dans un mauvais film, quand son nom fut prononcé, Korben tomba au sol, accroupi, main à terre. Il avait dû passer par les toits. Il se releva d'un bond, et regarda qui était là. Un inconnu, déjà. Il posa deux doigts sur sa tempe, et sala ainsi.


Quel est le sujet des potins, aujourd'hui ?

En voyant le visage blasé et toujours aussi glacial de Korbak, l'on aurait pu croire qu'il n'avait fait que se promener aujourd'hui. Si ce n'est son costume en un état pitoyable, rien ne transparaissait de la mission qu'ils avaient accompli. D'ailleurs, il se débarrasserait volontiers de ce costume.
VIENDEZ SUR LE CHAT DES VAPORISTES !
"Korbak, je savais que tu étais un homme de gout." - Mycroft
"T'en fais pas pour Korbak, il pince très fort mais il ne mord pas." - 'Toine
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par the frozen joke » 17 mai 2011, 10:22

Une explosion plus forte que les précédente fit écho jusqu'au dock, fonçant vers son motocycle Kain était poursuivit par trois gardes du palais. une détonation se fit entendre et le mercenaire roula au sol touché entre les omoplates par une balle de fusil.

Quand le garde arriva à porté il trouva le fuyard allongé sur le ventre, son fusil à quelques pas de lui, il se pencha pour voir son visage et un couteau s'enfonça entre ses cotes, les deux coup de feux qui suivirent sonnèrent le glas de ses compagnons d'armes, le dernier abrégea ses souffrances.

Fergusson courrait à nouveau dans les rues du Caire et atteint enfin son Pégases, il démarra en trombe et fit décoller l'engin dés qu'il trouva une rue assez longue pour le faire.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
marius nightmare
Messages : 4372
Inscription : 08 septembre 2010, 23:39

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par marius nightmare » 17 mai 2011, 10:48

Allons-y, filons à la fée en vitesse, quant aux autres, vu que vous vous êtes dispersés, ben qui peut bien savoir où les trouver? Donc le mieux c'est de veiller sur la fée et d'attendre un signe, à moins que quelqu'un ici, puisse les retrouver?

Sur ce il prenait Msieur Clapeyron par un bras et aida à le transporter.
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
Messages : 2944
Inscription : 29 août 2009, 06:30
Localisation : Somewhere over the rainbow...

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par La Licorne Ailée » 17 mai 2011, 14:01

* La rencontre un peu brutale entre Cole et Alexander était parvenue aux oreilles affutées de la vampire.
Elle jetta un dernier regard triste vers Karl, et décida qu'il pouvait très bien s'en sortir seul.
Puis elle se précipita dans les couloirs, et arriva bientôt à la sortie de la Fée, qui donnait sur les quais.

Un beau chaos y régnait, tout le monde était plus ou moins sous tension.
Ivy fut heureuse de voir que les hommes envoyés au Palais étaient revenus vivants et entiers, du moins en apparence. Mais pas au complet. Où était le cow boy ?

Elle adressa un sourire de soutien à Marius qui retournait vers la Fée, portant le sieur Clapeyron. *

" - Menez-le à l'infirmerie sans tarder, le docteur doit s'y trouver, et il n'a pas d'autre patient actuellement.
Messieurs Blaquesmith et Jolivet, vous pouvez suivre Marius, vous avez besoin de soins aussi; et ne cherchez pas à rétorquer."

* Derrière, se tenait une jeune femme, qui avait apparemment été ramenée en même temps qu'Emile. Mais pourquoi ? Qui était-elle ? Et qui avait pris la décision de l'emmener avec eux ? Ce serait à la Capitaine de régler tous ces détails, et de décider de la suite... *

" - Léonarsius, s'il vous plait, voudriez-vous bien conduire cette jeune femme aupèrs de la Capitaine, et demander à Lady Chapillon de décider de son sort, puisque ces messieurs ont jugé bon de la ramener parmi nous...
Pendant ce temps, je surveille encore un peu les quais, et j'ai deux mots à dire à monsieur Von Schwartzön. "

* Lorsque tout le monde fut parti, Ivy s'avança vers le vampire et lui parla doucement. *

" - Wilkommen, mein Freund. Vous nous avez manqué... Je ne sais pas où vous étiez tout ce temps, mais je sais que vous ne me le direz pas. Cela vous regarde, après tout. J'espère que vous allez mieux, aujourd'hui, et je suis heureuse de vous revoir. Je sais que ce n'est pas du tout le bon moment, mais je me demande s'il y aura un jour un bon moment, si nous nous en sortons vivants... j'aurai un service à vous demander... "

* Le visage de la vampire s'étira alors en un sourire radieux... *
Dernière modification par La Licorne Ailée le 17 mai 2011, 14:21, modifié 1 fois.
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
Emile Clapeyron
Messages : 6442
Inscription : 02 septembre 2009, 15:16

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par Emile Clapeyron » 17 mai 2011, 14:10

bien que conscient, Émile ne voyait guère devant lui, ni n'identifiait précisément ce qu'il entendait.
il sentait que son corps marchait, qu'il était ballotté d'épaule en épaule, mais sans pouvoir dire par qui, ni dans quelle direction

il sentit monter une vague d'inquiétude à force de se voir comme prisonnier à l'intérieur d'un corps qui semblait ne disposer plus que du sens du toucher
la magie est le refuge de l'incompétence. nous autres mécaniciens, nous contrôlons le monde

steamer, moi? non, vaporiste !


les goggles, c'est mainsteam
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [RP]31.6 Où la fée Mécanique passe à l'attaque

Message par Antoine Jolivet » 17 mai 2011, 16:12

La Licorne Ailée a écrit :Messieurs Blaquesmith et Jolivet, vous pouvez suivre Marius, vous avez besoin de soins aussi; et ne cherchez pas à rétorquer.
Antoine était trop ahuri pour répondre. Trop éprouvé aussi, sans doute.

« Au moins, elle ne m'a pas boulotté le nez cette fois-ci... Nom de Bleu, cette maske, ça est un castard ! ... » (1)

Il laissa le vieux physicien aux bons soins des autres.
Son regard croisa un moment celui de Guillotine, mais elle ne semblait plus y prêter attention...
« Bah - se dit-il - chaque chose en son temps. Les mystères qui veulent être résolus finissent toujours par offrir d'eux-même leur solution... quant aux autres, ma foi, tant pis ! »
Et il suivit Cole et Marius à l'intérieur de la Fée.

En chemin, il leur glissa avec un clin d'oeil :
« Dites... avant d'aller à l'infirmerie... on ne pourrait pas essayer de trouver quelque chose à se mettre sous la dent ? J'ai tellement faim que je vois passer des indiens !
Et puis... Un bon thub et changer de vêtements... Je crois que ça épargnerait du travail au personnel infirmier du bord... qu'en pensez-vous ? »


(1) dialecte bruxellois : « cette fille, c'est une costaude – une « dure-à-cuire » ! »
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Verrouillé

Revenir à « Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient »