[RP]30.2-Retrouvailles à Brooklyn

Seconde saison.
Avatar de l’utilisateur
Mat le Rat
Messages : 113
Inscription : 27 novembre 2010, 11:36

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par Mat le Rat » 09 décembre 2010, 17:00

Mat déambulait au bras de son amie que trois autres dames étaient venues entourer : une grande blonde osseuse, sans doute quelque peu bas bleu, une jolie rousse un peu maigre à la peau pâle et une autre, brune, plus jeune, plus douce, dont les propos témoignaient de quelques restes d’idéalisme. Toutes les quatre portaient les toilettes les plus raffinées, les plus rares et semblaient représenter avec quelque espièglerie la fine fleur de l’élégance New Yorkaise, leur conversation était tout à fait passionnante bien que fort hardie et Mat avait l’impression d’être pour son hôtesse une sorte de parure supplémentaire qu’elle était toute contente de montrer à ses compagnes, il en était tout à fait aise…

Il aperçu Kain/Fergusson se colleter (se « colter » eut été plus juste) avec un inconnu, et cela le fit sourire : l’aventurier avait beau changer de mise, son tempérament batailleur primait toujours ! Il croisa à nouveau Léonarsius aux côtés de la belle Capitaine, tout à fait rayonnant de bonheur… tout le monde semblait s’amuser, et apprécier le moment !

C’est alors qu’il vit une femme superbe, une brune incendiaire et fatale dont il pensa qu’elle devait faire des ravages et qu’un chant de ruines sentimentales s’étendait derrière elle. Par curiosité, il suivit son regard et vit qu’il était fixé sur l’homme auquel parlait Ivy quelque temps auparavant, et celui-ci la regardait aussi, comme envoûté, tandis qu’à ses côtés la jeune femme au teint de neige laissait pour la première fois paraître un désarroi total. Les pensées se bousculèrent en lui : il ne connaissait pas Ivy, et la craignait même un peu, mais c’était là la plus vieille situation du monde, bien palpable dans toute son horreur, sa tragédie, et il ne pouvait pas le supporter. S’il ne s’était pas lié à son élégante New Yorkaise, il serait illico monté à l’assaut de la brune vénéneuse, non par intérêt mais bien pour empêcher cet homme de poursuivre ses traitres rêveries ! Mais que faire ? Il se lança à l’aveugle et dit à ses compagnes

« Ce spectacle me navre mesdames : voyez cet homme, de tout évidence fasciné par le charme de la splendide demoiselle esseulée près de cette colonne, voyez le désarroi de la non moins resplendissante jeune femme à ses côtés ! N’y voyez vous pas comme moi le début d’une douleur sans fin, d’une horrible trahison ? C’est pour de telles choses que je maudis chaque jour ma condition masculine, elle compte trop de traitres ! Hélas, personne si ce n’est la Providence ne peut intervenir » Ce discours toucha profondément les dames qui avaient déjà subi la trahison de leurs époux et gardaient une rancœur envers les pratiques des hommes du monde « Eh bien qu’elle intervienne donc, la Providence, pour une fois, et prêtons lui bras ! » dit l’élégante bas bleu à la crinière de fauve, qui semblait quelque peu mener le petit groupe, c’est ainsi que les quatre femmes talonnées par Mat encerclèrent la belle brune, et sous prétexte de mondanités, lui imposèrent un bavardage continu et la dérobèrent aux yeux de l’ami d’Ivy…

Mat ne se faisait guères d'illusions sur la "forteresse" qui venait de se dresser autour de la demoiselle, mais au moins, cela pourrait peut être permettre de retarder un peu les choses, qui sait, l'homme se ressaisirait-il? un mari arriverait-il au bon moment pour soustraire la sublime brune à la foule? il ne pouvait qu'attendre....
Dernière modification par Mat le Rat le 09 décembre 2010, 17:14, modifié 1 fois.
compte RP de Dagorwen (Mahaut)
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par the frozen joke » 09 décembre 2010, 17:09

Nixon a écrit : "Nous savons tout deux que ce n'est pas mon vrai non mais peut importe, ce qui m'intéresse en revanche c'est pourquoi vous êtes entré ici sans invitation et en plus de ça d'avoir tenté de corrompre le gardien à l'entrée ? On peut dire ça oui, mais vous semblez l'être aussi si je me trompe, depuis que je suis ici vous semblez cherché quelqu'un, non ?"

Il posa délicatement sa main sur son colt, prêt à dégainé en attendant la réponse à ses questions.
Kain fit un pas en avant afin d'entrer dans sa garde, ainsi il ne pourrait pas dégainer dans cette foule. Puis reprenant son parler de cow-boy et son accent cajun:
"A ta place gamin j’ôterais ma mains de mon flingue avant de prendre la mienne dans la gueule. Et je ne cherche personne, je suis ici pour veiller à la sécurité de la demoiselle, et c'est pas une putain d'invitation qui y changeras quoi que ce soit. Donc vous retournez à votre client, qui aurai eu le temps de mourir 10 fois au cours de cet intermède, et la soirée ce déroulera sans accro."

Il avais approché sa tête et parler doucement de façon à ce que seul l'homme entende. Il recula légèrement et reprenant un accent mondain et une voix forte:
"Au revoir monsieur, ravie d'avoir fait votre connaissance."
Mettant fin à la discutions il prit le bras de lady Chapillon et l'éloigna promptement en gardant l'homme dans son champs de vision.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par Fée Mécanique » 09 décembre 2010, 17:29

Mat le Rat a écrit :Mat ne se faisait guères d'illusions sur la "forteresse" qui venait de se dresser autour de la demoiselle, mais au moins, cela pourrait peut être permettre de retarder un peu les choses, qui sait, l'homme se ressaisirait-il? un mari arriverait-il au bon moment pour soustraire la sublime brune à la foule? il ne pouvait qu'attendre....
La tentative était habile.
Mais le hasard voulut qu'au même moment, une rixe soit sur le point d'éclater entre deux hommes dont les gabarits évoquaient clairement des gardes du corps. Les trois femmes cessèrent aussitôt de s'intéresser à la brune (qui ne leur avait jusque là répondu que par un sourire un peu désabusé et n'avait cessé de braquer son regard de feu sur sa "cible") pour affluer vers les deux hommes, manifestement très excitées par la testostérone qui se dégageait de la scène. Elles parurent d'ailleurs déçu quand l'un des deux (Mat reconnut Fergusson) battit finalement en retraite.
Le fait est que les trois amies se mirent à commenter la scène avec force gloussements et chuchotis, laissant Mat esseulé à côté de la brune.
"Désolant, n'est-ce pas ?" dit-elle d'une voix un peu désabusée.
Mat ne savait pas si elle s'adressait à lui car elle n'avait toujours pas quitté Staadh des yeux.
Avatar de l’utilisateur
Nixon
Messages : 163
Inscription : 24 novembre 2010, 19:33
Localisation : Raon l'Etape (88)

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par Nixon » 09 décembre 2010, 18:50

the frozen joke a écrit :"A ta place gamin j’ôterais ma mains de mon flingue avant de prendre la mienne dans la gueule. Et je ne cherche personne, je suis ici pour veiller à la sécurité de la demoiselle, et c'est pas une putain d'invitation qui y changeras quoi que ce soit. Donc vous retournez à votre client, qui aurai eu le temps de mourir 10 fois au cours de cet intermède, et la soirée ce déroulera sans accro.
Au revoir monsieur, ravie d'avoir fait votre connaissance."
John esquissa un sourire.

"Le gamin comme tu dis est l'un des meilleurs tireurs de ce pays, t'aura pas le temps de respirer que t'aura déjà une balle dans le cigare. Je ne joue pas au plus malin mais j'hésiterai pas une seconde à te tirer dessus, même dans cette foule si c'est pour me défendre et protéger << mon client >> comme vous dites ! Et je vous prierais de foutre le camp d'ici, on est pas dans un bordel, on rentre pas comme on veut ! On va en rester là pour aujourd'hui, mais on aura surement l'occasion de se revoir."

Il regarda l'homme s'éloigné et lui dit tout haut.

"Ceci dit, jolie costume pour un homme de votre trempe !"

Nixon s'éloigna à son tour et alla en direction du délégué.
Dieu fit les hommes inégaux. Le Colt les rendit égaux.
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par the frozen joke » 09 décembre 2010, 19:00

Kain serra les dent, il n'avais pas de temps à perdre avec un fanfaron incapable, mais il le tiendrais à l'oeil.

Il se tourna vers miss Chapillon:
"Miss, il serais de bon ton d'écourter notre visite ici et de rencontrer ce Mr Fries au plus vite. je sens que la soirée pourrait s'envenimé. "
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Lady Chapillon
Messages : 10288
Inscription : 20 août 2009, 10:53

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par Lady Chapillon » 09 décembre 2010, 19:22

the frozen joke a écrit : Mettant fin à la discutions il prit le bras de lady Chapillon et l'éloigna promptement en gardant l'homme dans son champs de vision.

Lady chapillon discutait alors, avec une jeune femme de son age, sur l'évolution actuel de l'art. Elle fut soudain attrapée par le bras et emmené plus loin de force. Elle pouvait sentir le bras de kain legerement trembler


Que se passe t'il? Vous pourriez faire preuve de politesse tout de même, j'était en train de parler avec quelqu'un. Quel image a t'elle de nous maintenant?
the frozen joke a écrit : "Miss, il serais de bon ton d'écourter notre visite ici et de rencontrer ce Mr Fries au plus vite. je sens que la soirée pourrait s'envenimer. "
je ne sais pas ou il est. Attendons qu'il fasse son apparition.

soupirant

pourquoi n'avez vous pas pris une de ces invitation?
O Captain! My Captain!

inscription sur notre mappemonde: http://www.mappemonde.net/carte/Steampunk-fr/monde.html
Retrouvez nous sur facebook : https://www.facebook.com/steampunk.fr
envie d’être rajouté au trombi? contactez moi
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par the frozen joke » 09 décembre 2010, 19:34

Lady Chapillon a écrit : Que se passe t'il? Vous pourriez faire preuve de politesse tout de même, j'était en train de parler avec quelqu'un. Quel image a t'elle de nous maintenant?
"Navré Mademoiselle, mais votre sécurité m'importe plus que votre image de marque."
Lady Chapillon a écrit :
pourquoi n'avez vous pas pris une de ces invitation?
"Personne n'a juger bon de me signaler que l'une d'elle était libre. Je suggère tout de même de le trouver avant qu'il ne décide de hurler son nom à la foule, sinon nous risquons d'y passer la nuit. Un serveur ou l'un de ces rombières sera bien foutue de nous l'indiqué, il semble qu'il soit assez connue dans le gotta."
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Nixon
Messages : 163
Inscription : 24 novembre 2010, 19:33
Localisation : Raon l'Etape (88)

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par Nixon » 09 décembre 2010, 19:51

Nixon qui était prêt du délégué, vit alors l'homme de tout à l'heure hausser le ton avec une demoiselle fort charmante en l'emmenant un peu plus loin. Il l'observa quelques secondes et se tourna vers le délégué.

"Monsieur, je pense que vous devriez écourter cette conversation et nous devrions nous éclipsés de la soirée. Cela n'a peut être rien à voir mais un homme c'est introduit à la soirée sans invitation et semblait armé et pour votre sécurité je préfère qu'on s'éloigne de là."

Attendant la réponse de M.Fries, il observait l'énergumène de la discussion de tout à l'heure.
Dieu fit les hommes inégaux. Le Colt les rendit égaux.
Lady Chapillon
Messages : 10288
Inscription : 20 août 2009, 10:53

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par Lady Chapillon » 09 décembre 2010, 20:23

Mais vous saviez bien qu'il en restait une?! vous avez dit vouloir vous débrouillez par vos propres moyens!

Retournons au vestiaire voulez vous? je l'ai dans mon sac
O Captain! My Captain!

inscription sur notre mappemonde: http://www.mappemonde.net/carte/Steampunk-fr/monde.html
Retrouvez nous sur facebook : https://www.facebook.com/steampunk.fr
envie d’être rajouté au trombi? contactez moi
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [30.2]Retrouvailles à Brooklyn

Message par the frozen joke » 09 décembre 2010, 22:27

Lady Chapillon a écrit :Mais vous saviez bien qu'il en restait une?! vous avez dit vouloir vous débrouillez par vos propres moyens!
"Non, je l'ignorais, et je ne pensais pas que New York avais tant changé en vingt ans qu'il y était devenue impossible de corrompre un loufiat pour entrer. j'aurai due gonfler un peu l'enveloppe."
Lady Chapillon a écrit :
Retournons au vestiaire voulez vous? je l'ai dans mon sac
"Je vous suis..."
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Verrouillé

Revenir à « Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient »