[RP]30.2-Retrouvailles à Brooklyn

Seconde saison.
Les Murmures
Messages : 3045
Inscription : 12 mars 2010, 16:56
Contact :

Re: [RP]30.2-Retrouvailles à Brooklyn

Message par Les Murmures » 06 janvier 2011, 08:44

Du haut de la passerelle de la Fée, Valer avait entre aperçu l'arrivée d'une imposante diligence. Rapidement, il l'associa à l'équipage. Il n'avait pas fait attention à leur planning. Aussi, il n'était pas en mesure de dire si leur retour était précipité ou avait été retardé.

Cependant, ce qui l'étonna fut assurément la vision des protagonistes qui en sortaient tour à tour. Parmi eux, Ivy tenant dans les bras un homme que Valer ne put identifier, passa en trombe à côté de lui sans un mot ni un regard mais manifestement plus que pressée. Un majordome prenait sa suite, qui n'eut pas plus d'attention pour lui.
Manifestement, tout le monde était tendu et se toisait volontiers. Valer n'entendait rien bien sûr. Il ne distinguait pas très bien la scène de là où il était. Les nuits de lecture à la bougie avaient eu raison de son acuité.

Quelque chose lui disait que le départ était imminent.
Ciel ! Mon modo ! Mais non, ce n'est qu'un petit homme qui écrit en vert !

Laisser la littérature aux mains des imbéciles, c'est laisser la science aux mains des militaires. (Boris Vian)
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: [RP]30.2-Retrouvailles à Brooklyn

Message par Fée Mécanique » 06 janvier 2011, 09:35

"Quand à vous maître Copelbot, j'aurais deux mots à vous dire en privé."

Maître Cobblepot resta un instant silencieux, puis il éclata de rire. Ayant repris son souffle et retrouvé son calme, il répondit.

« Vous ne manquez pas d’aplomb pour un simple porte flingue. Il n’est pas dans mes habitudes de discuter avec tous les employés que je croise, mais si vous aviez des doléances ou des questions vous pourriez les coucher par écrit et me les faire suivre…si vous maîtrisez l’art de la plume bien évidemment. »

Il se tourna ensuite vers Clothaire, Ouedo et Korben

« Si Lady Chapillon accepte d’être notre hôte, je souhaiterais que nous nous restaurions et que nous partagions un rafraîchissement. Cela sera l’occasion que vous me contiez cette soirée et d’envisager les événements à venir »



Je clos ici ce chapitre, rendez vous dans « où l’on discute dans le club avant le départ»
Verrouillé

Revenir à « Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient »